01 48 01 03 24

01 48 01 03 16

Divorce : Qui garde le logement ?

Posté le : 17/07/2017

Un an après la séparation d’un couple, un des conjoints reste dans le domicile conjugal dans 75 % des divorces ou des ruptures de Pacs. Les hommes sont nettement plus nombreux que les femmes à rester dans le logement la première année, et cet écart entre hommes et femmes se réduit les années suivantes. En milieu rural, les écarts entre hommes et femmes sont plus marqués que dans les grandes villes. Lorsque le couple a des enfants, le parent qui en a la garde conserve plus souvent le logement conjugal.

Quand le couple se sépare, l’un des conjoints garde en général la résidence conjugale. Ainsi, dans 75 % des couples mariés ou pacsés qui se sont séparés entre 2011 et 2014, l’un des deux conjoints continue de résider dans le logement conjugal un an après la rupture. Parfois, les deux conjoints continuent de vivre dans le logement conjugal malgré la séparation. Un an après la rupture, c’est le cas pour 5 % des couples séparés. Dans 20 % des couples séparés, ce sont, à l’inverse, les deux conjoints qui ont quitté le logement. La situation évolue rapidement et quatre ans après la rupture, la moitié des logements conjugaux ne sont plus occupés par aucun des deux conjoints. Du point de vue des conjoints, finalement, un an après un divorce ou la rupture d’une union pacsée, 58 % sont partis s’installer dans un autre logement que celui dans lequel ils vivaient en couple. Ce pourcentage augmente rapidement avec l’ancienneté de la séparation : il s’élève à 74 % quatre années après la rupture.

(source Insee)