Actualités

Après un premier trimestre marqué par une collecte et des remboursements records puis un ralentissement important durant la première phase du confinement, la plateforme française de financement participatif immobilier Fundimmo confirme la reprise d'une bonne dynamique sur le marché du crowdfunding immobilier.

Après un très bon 1er trimestre marqué par une collecte de 9,2 millions d'euros, quatre fois supérieure au premier trimestre 2019, et un triplement des remboursements (4,2 millions d'euros), l'entrée en vigueur des mesures de confinement a entrainé une suspension de quelques jours des collectes réalisées par Fundimmo pour analyser la situation en relation avec ses partenaires promoteurs et recalibrer ses opérations.

Avec 12 projets financés depuis la réouverture de la plateforme le 14 avril dernier, représentant un montant de 12 millions d'euros, ce premier bilan post confinement témoigne d'un retour des investisseurs vers ce produit désormais connu par plus d'1/3 des Français. Plusieurs nouvelles collectes sont prévues par Fundimmo pour des projets en attente d'un déblocage administratif, d'ici la tenue des élections municipales

« Le bilan marché du premier semestre devrait confirmer que le crowdfunding immobilier poursuit sa croissance malgré les difficultés que le secteur immobilier a dû affronter lors de cette crise » explique Jérémie Benmoussa, Président du Directoire de Fundimmo. « Les épargnants reviennent sur les plateformes, preuve de leur confiance renouvelée dans ce placement qui a offert un rendement moyen de 9,2% par an l'année dernière, et les promoteurs ont plus que jamais besoin de financement pour mener à bien leurs projets. Ils répondent toujours présents et maintenant que les chantiers reprennent progressivement et qu'une date est fixée pour les élections municipales, le marché maintient ce cap. Le recours au crowdfunding immobilier reste aujourd'hui un levier de croissance majeur pour les opérateurs immobiliers, aussi bien pour soulager leur trésorerie que pour obtenir rapidement les fonds propres nécessaires au refinancement ou au lancement des opérations. »

Un placement toujours attractif pour les épargnants

Avec un record de collecte sur le T1 2020 (95 millions d'euros, en hausse de +106% par rapport au T1 2019), le marché devrait poursuivre sa progression ou a minima se stabiliser malgré la crise Covid-19. Il est en de même pour le rendement qui devrait conserver son attractivité et renforcer les positions de ce produit d'épargne en tant que placement de diversification à privilégier. Si la durée de réalisation des programmes immobiliers pourrait être rallongée suite aux retards pris sur les chantiers en raison de la crise sanitaire, cela ne constitue pas pour autant un signal d'alarme dans la mesure où les intérêts des particuliers continuent à courir lorsque des projets prennent du retard. Le retard moyen des projets qui seront effectivement en retard de remboursement devrait être d'environ 4 mois pour les projets qui devront être remboursés dans les 12 prochains mois.

« L'immobilier de demain devra prendre encore davantage en compte les aléas extérieurs sur la réalisation des chantiers » précise Jérémie Benmoussa. « Cela conduira peut-être à un léger allongement des durées de financement dans les années à venir, mais les taux devraient dans l'immédiat peu évoluer. Le confinement a quoi qu'il en soit prouvé que le numérique a plus que jamais sa place dans l'univers des placements, a fortiori pour des plateformes comme Fundimmo qui peuvent accompagner à distance les épargnants et les opérateurs immobiliers, preuve de la résilience de ce modèle. Gageons que les pouvoirs publics permettent au secteur immobilier de poursuivre la reprise enclenchée dans les meilleures conditions, pour que ce marché en pleine croissance poursuive son développement sur des bases solides. »