Edito du 11 février 2019

Madame, Monsieur,

A la différence du régime général des Salariés, les différents régimes des Non-Salariés offrent de faibles couvertures financières qu’elles soient pour l’arrêt de travail, l’invalidité ou le décès.

De plus, la baisse de CA inéluctable, ne peut que générer des impacts délétères sur le maintien du fonds de commerce et l’avenir de l’activité

Des solutions existent fiscalement avantageuses, déductibles du revenu imposable !

La prévoyance est le pendant évident par sa sécurité contractuelle de l’aléa financier lié à l’état de santé du Non-Salarié.

Elle permet de bénéficier de revenus financiers de substitution dans certains cas jusqu’à 70 ans !

Les contrats doivent être souscrits le plus tôt possible pour éviter toute surprime ou exclusion liée à son état de santé.

La recherche du meilleur prix doit être accompagnée d’une lecture attentive des Conditions Générales.

Lors d’un sinistre, le prix importera peu… Ne pas être couvert parce que les indemnités ne sont pas forfaitaires, que l’alcoolémie n’est pas couverte, que les dépressions sont exclues, que les franchises sont trop courtes, etc…serait très contrariant…

La première démarche d’un indépendant est de nous rencontrer afin d'avoir une cartographie claire de ses besoins, de l’existant et des solutions à mettre en place…