Edito du 22 juillet 2014 : veille de départ

 

Objet : Veille de Départ
 
 
Les marchés sont calmes à ce jour, des mouvements obligataires sont toutefois pressentis par les acteurs du marché. Toutefois, rien n’est jamais certain...
 
Pourquoi ne pas avoir une approche assurantielle dans sa gestion ? Pourquoi ne pas concilier certitude, tranquillité et rendement sur le long terme ?
 
 
Il faudra investir de plus en plus sur des enveloppes de capitalisation : contrat de capitalisation, assurances vie et PEA, sur des supports euro diversifiés, euro actifs et sur des fonds structurés.
Il faudra être de plus en plus sensible aux engagements contractuels rarement lus ou imaginés : garantie Vie entière, garantie décès plancher, etc. et ne pas s’attacher seulement aux rendements apparents.
Il faut être conseillé… et ne pas à un certain niveau se contenter d’offres internet ou simples d’apparences…
 
Prenez du temps cet été pour avoir du recul sur votre situation, pour vous et nous poser des questions à la rentrée. Les solutions en place sont-elles toujours corrélées aux besoins liés à votre situation ? De nouvelles dispositions ne devraient-elles pas être prises... ?
 
Ce qui reste certain pour vos placements, c’est l’inutilité du livret A, des placements monétaires, des comptes à terme. Ils vous appauvrissent !
 
L’Assurance Vie garde ses atouts en termes de rentabilité, de fiscalité et de préparation à la succession.
 
La prévoyance pour soi et sa famille est indispensable. C’est de fait un élément incontournable de son patrimoine, surtout en période de constitution.
 
L’utilisation de dispositifs fiscaux pour sa retraite comme le PERP, Madelin, épargne salariale doit être systématisée.
 
C’est probablement une erreur de ne pas souscrire, c’est impardonnable de ne pas y réfléchir…
 
 
Bon été et à la rentrée.
 
Ghislain Mandula