Objet : Départ d’Henri de Castries

Henri de Castries va nous quitter après 17 ans de Présidence du Groupe AXA.

Ce départ un peu « brutal » met en avant le respect de convictions personnelles et une grande humilité par rapport aux formidables enjeux qu’un groupe comme AXA devra affronter à tous les niveaux dans un avenir … immédiat.

Cela rappelle un peu un personnage au Vatican qui s’est retiré… et pourrait interpeller certains autres  grands patrons qui s’organisent pour rester le plus tard possible…

Rappelons qu’Henri de Castries, même avec une formation exceptionnelle  n’a pas été parachuté à la tête du groupe. Il a fait toutes ses classes auprès de Claude Bébéar et a franchi les nombreux obstacles qui ont permis d’asseoir une vraie légitimité.

AXA fait partie des très rares groupes financiers qui ont affronté avec succès la crise des subprimes de 2008 , qui ont un ratio de solvabilité bien au-dessus des contraintes légales et dont la gestion garantit une vraie sécurité financière pour tous les clients du groupe dans un horizon court long terme.

J’ai eu la chance de le rencontrer à échéances régulières en petit comité pour échanger sur notre métier d’Agent Général.

En face de nous une véritable écoute propre aux vrais responsables et parfois des conséquences concrètes immédiates ….

C’est extrêmement motivant et encourageant  pour notre quotidien de voir un grand patron s’intéresser de près aux troupes qui sont sur le terrain et qui sont en quelque sorte les premiers hussards du groupe.

Merci Henri et bonne future route dans un univers de choix qui doit être considérable et bienvenue à Thomas Buberl qui devient Directeur Général  avec comme Président Denis Duverne  compagnon de route historique d’Henri de Castries.