Edito du 10 septembre

L'inflation repart, quel impact sur vos placements ?

 

L’INSEE annonce une hausse des prix en moyenne de + 2,3 % sur les 12 derniers mois.  Une partie de cette hausse a pour origine le prix du brut qui, sur cette période, a augmenté de près de 40 %.

Il s’agit donc non d’une « saine » inflation tirée par la demande, mais d’une inflation « subie ». Le pouvoir d’achat  qui est corrélé à la croissance, risque fort de baisser (à revenus des ménages équivalents). Ceci entraine mécaniquement chômage et une intention d’épargner davantage, pour ne pas trop puiser sur ses réserves.

 

Quel type d’épargne privilégier ?

- La création d’un patrimoine via le recours au crédit semble être judicieuse : les taux d’emprunts réels sont à ce jour, négatifs !  
Les emprunteurs à taux fixe ne peuvent que se réjouir…

- Les titulaires de Livret A, PEL, ou autres produits de ce type, en revanche perdent de l’argent régulièrement… Ces enveloppes ne doivent  être utilisées que pour la gestion d’une trésorerie à Court Terme.

- Le fonds Euros avec une rémunération moyenne de 1,8 % génère le moins mauvais rendement, si recherche d’un placement dit « sûr ».
Toutefois, une fois l’inflation déduite , le rendement est négatif à ce jour :

=> Ce type de placement ne doit être recherché que dans le cadre d’objectif Court Terme ou  de "prudence totale", malgré l’érosion financière

Pour obtenir du rendement,  on doit obligatoirement accepter de la volatilité sur le Moyen Terme / Long Terme . c'est donc accepter l’éventualité de perdre une fraction de son épargne.

Il faut donc détenir des Unités de Compte (unités de compte en actions et obligations diversifiées) dans son contrat d’Assurance-Vie et s’intéresser aux PEA et Comptes Titres. L’approche la plus pragmatique est d’opter pour le profil de gestion (de prudent à dynamique) qui convient à la durée de placement envisagée et à son appétence au risque.

 

De plus :

- La fiscalité est de plus en plus favorable pour les U.C., que ce soit par le biais de la Flat Tax sur les dividendes, ou les rachats.
L’Assurance Vie offre toujours de formidables possibilités dans le cadre successoral, par le biais de Quasi Usufruit notamment .
L’abattement  annuel  sur les intérêts est toujours maintenu pour les contrats de plus de 8 ans..
 

- Associer Prévoyance et Assurance-Vie reste toujours possible, via le mécanisme de la garantie décès plancher (en cas de décès, aucune perte n’est possible quel que soit le taux d’Unités de Compte pour les bénéficiaires…).

Vous ne pouvez transmettre que la hausse des portefeuilles jamais la baisse !!!!

 

Conclusion :

Outre le fait de me rencontrer…..Les épargnants ont intérêt à intégrer une approche plus diversifiée et plus réactive par rapport à la conjoncture… L’inertie au changement fait partie de cette problématique :  il faut savoir la faire évoluer.

 

Bonne reprise

 

Ghislain Mandula CGPC
Agent Général  exclusif  AXA Prévoyance & Patrimoine
Assurances de Personnes & Placements financiers et immobiliers
2 rue Lyautey 75016
ORIAS : 07 007 586
N°1050845699MY au fichier des démarcheurs bancaires ou financiers
Tél : 01 48 01 03 24  Fax : 01 48 01 03 16